Meilleurs Livres 2019 : Mes romans préférés

Quels sont les meilleurs livres publiés en 2019 ?

Il y a des tas de façons de répondre à cette question. On pourrait parler des prix décernés aux livres de l’année dans chaque catégorie, on pourrait parler des meilleures ventes de romans de 2019. Ceux qui ont été le plus mis en avant, ceux qui ont fait le plus parler d’eux. Mais selon moi, les meilleures listes sont les plus subjectives.

Évidemment, ça veut dire que chaque liste est différente. Mais c’est ce qui est intéressant. Chaque lecteur et lectrice a des goûts différents. Peut-être les vôtres sont proches des miens ? Peut-être que mes livres préférés de 2019 seront les vôtres ? Vous aurez remarqué que sur ce blog, je parle beaucoup de littérature étrangère, de livres écrits par des femmes ou par des auteur·es LGBTQI. Ce n’est donc pas une surprise si ces livres ont la part belle dans ma liste des meilleurs livres de 2019.

Quels sont à mon avis les meilleurs livres de 2019 ?

  • Querelle, Kevin Lambert
  • Miss Islande, Auður Ava Ólafsdóttir
  • Son corps et autres célébrations, Carmen Maria Machado
  • Le clou, Zhang Yueran
  • Les Testaments, Margaret Atwood
  • Âpre cœur, Jenny Zhang
Les meilleurs livres de 2019
Mes livres préférés de l’année 2019

Querelle de Kevin Lambert (Le Nouvel Attila) est pour moi le livre qui représente 2019. Un roman très inventif et subversif, sur une grève dans une scierie au Québec. Parce qu’on vit évidemment dans ce monde où seuls les tenants du capital sont écoutés (gilets jaunes, réforme des retraites), les choses s’enlisent, puis dégénèrent. Les tensions vont se cristalliser autour du personnage de Querelle, personnage gay sorti tout droit de chez Genet et tout va finir dans une apothéose vengeresse et révolutionnaire.

Miss Islande d’Auður Ava Ólafsdóttir (Zulma), je l’ai déjà lu deux fois. Et les deux fois j’ai adoré. Un roman juste sur la condition des femmes et des homosexuels en Islande dans les années 1960, porté par des personnages magnifiques et touchants.

Âpre cœur de Jenny Zhang (Éditions Picquier) et Le clou de Zhang Yueran (Zulma) sont deux très beaux romans sur la question de l’identité. Le premier raconte le quotidien d’enfants issus de l’immigration chinoise aux États-Unis et de leur difficulté à grandir, partagés entre plusieurs cultures. Le deuxième raconte le poids des secrets et des histoires de famille sur le devenir de Li Jiaqi et Cheng Gong, qui ont bien du mal à se construire dans la Chine d’après la Révolution culturelle.

Les Testaments de Margaret Atwood (Robert Laffont) est le livre que j’attendais avec le plus d’impatience cette année. Et la suite de La servante écarlate m’a beaucoup plu ! Peut-être le livre que j’ai lu avec le plus d’avidité cette année. J’avais peur d’être déçu, mais l’autrice a réussi à me surprendre et m’enchanter avec ce livre.

Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado (L’Olivier) est le livre que je n’attendais pas et qui pourtant m’a énormément touché. Il s’agit d’un recueil de nouvelles qui ont toutes en commun de traiter du corps des femmes : quand il disparait, quand il change, quand il ne leur appartient pas, etc. Avec ce recueil, Machado a produit un livre politique et poétique qui mérite d’être lu par tou·tes ! Une chose est sûre, j’attends maintenant avec impatience la publication en 2020 de son premier roman.

Les meilleurs livres de 2019 hors compétition

  • La montagne vivante, Nan Shepherd
  • Nos cabanes, Marielle Macé

Ils sont hors compétition, parce que ce n’est pas de la fiction. Mais j’étais obligé de les mentionner, parce que ces deux livres ont été deux gros coups de cœur de 2019. J’ai déjà parlé de La montagne vivante de Nan Shepherd (Éditions Bourgois). Un très très beau récit de nature writing, écrit pendant la seconde guerre mondiale par cette autrice écossaise et publié en français seulement cette année !

Quand à Nos Cabanes de Marielle Macé (Éditions Verdier), c’est un tout petit livre, très court mais très inventif. Une expérience de lecture unique où se mélangent sujets d’actualité, réflexions politiques et poésie. Et où surtout vous trouverez de nombreuses pistes de lecture pour poursuivre la réflexion de l’autrice : il faut refaire des cabanes pour reprendre possession de l’espace public, pour habiter autrement ce monde abîmé. Ça parle capitalisme, jardins, ZAD, migrants, écologie, etc. C’est passionnant !

Ce que je n’ai pas eu le temps de lire en 2019

Cette liste va peut-être changer au cours des semaines à venir. Parce que je n’ai évidemment pas eu le temps de lire tout ce que je voulais lire en 2019. Parmi les livres que je n’ai pas encore lu, et qui à mon avis pourraient très facilement entrer dans ce classement, on trouve :

  • Liminal, Jordan Tannahill (La peuplade)
  • Cadavre exquis, Agustina Bazterrica (Flammarion)
  • La chambre de l’araignée, Mohammed Abdelnabi (Actes Sud)
  • Le cœur de l’Angleterre, Jonathan Coe (Gallimard)
  • Un livre de martyrs américains, Joyce Carol Oates (Philippe Rey)

2 Commentaires

  1. Bulle d’air 19 / 12 / 2019

    J’ai. Copié tes listes
    Bonnes fêtes de fêtes de fin d’année
    Je sais que tu vas être gâté le 🎅🏻 Me l’a confié
    J’💕bien ta newsletter même si je ne me manifeste pas tjs
    Nadia

    • Florian 20 / 12 / 2019 — Le Dévorateur

      Merci beaucoup ! J’espère que ces livres te plairont si tu les trouves sous le sapin ou en librairie !
      Bonne lecture

Laisser un commentaire