Meilleurs livres 2021 : mes romans préférés

Mes livres préférés publiés en 2021

Quels sont les meilleurs livres publiés en 2021 ?

J’ai publié l’année dernière une liste de mes meilleures lectures de 2020 et je récidive cette année ! Encore une fois, des lectures assez éclectiques. Des livres qu’on a beaucoup vus, d’autres beaucoup moins. Surtout des romans, mais aussi des nouvelles, des récits hybrides qui mêlent les genres. Et surtout encore une fois, des maisons d’éditions différentes et une constante : beaucoup de livres écrits par des auteur·ices LGBTQI. Sans le vouloir, j’ai choisi dix livres. C’est donc parti pour mon top 10 des lectures de 2021 !

Quels sont à mon avis les 10 meilleurs livres de 2021 ?

  • La séquence Aardtman, Saul Pandelakis
  • Autobiographie d’un poulpe, Vinciane Despret
  • Changer : méthode, Édouard Louis
  • Mortepeau, Natalia García Freire
  • Tableau final de l’amour, Larry Tremblay
  • Baba Yaga a pondu un œuf, Dubravka Ugrešić
  • Le fils de l’homme, Jean-Baptiste del Amo
  • Melmoth furieux, Sabrina Calvo
  • La peau est la membrane élastique qui enveloppe l’ensemble du corps, Bjørn Rasmussen
  • Indice des feux, Antoine Desjardins

La Séquence Aardtman (éditions Goater) est l’une de mes dernières lectures de l’année et une de mes meilleurs lectures de l’année. Saul Pandelakis a écrit de la très bonne sf où on retrouve des robots, des gens qui voyagent dans l’espace mais aussi une réflexion actuelle et passionnante sur les corps (les corps humains et les corps bots) et où les deux protagonistes sont des personnages trans, fait tellement rare qu’il faut le noter !

Autobiographie d’un poulpe (Mondes Sauvages chez Actes Sud) est l’ovni de la liste (enfin l’un des ovnis plutôt). C’est de la fiction certes, mais c’est aussi très poussé (réflexions philosophiques et connaissances scientifiques). En trois courts récits, Vinciane Despret met en scène les formes de communication de certains animaux et nous fait réfléchir à notre incapacité à envisager un dialogue avec eux. Drôle et passionnant !

Changer : méthode (Seuil) est le livre que j’attendais avec le plus d’impatience cette année. Et je n’ai pas été déçu ! C’est selon moi le meilleur livre d’Édouard Louis à ce jour. Parce qu’il revient sur son parcours de transfuge de classe et sur ses livres, parce qu’il y est d’une honnêteté incroyable. C’est le livre qui m’a le plus touché cette année !

Mortepeau (Christian Bourgois) est la grande surprise de 2021 ! C’est la couverture qui m’a attiré. Et sans en savoir plus, je l’ai acheté (je sais bien qu’avec les éditions Christian Bourgois, il y a peu de chances que je sois déçu). Et je l’ai trouvé fascinant ! Le roman de Natalia García Freire est très étrange, on ne comprend pas tout mais il nous fait voyager dans cet univers de contes noirs, très Grimm, mais en même temps aussi très beau. J’ai adoré !

Tableau final de l’amour (La peuplade) : on l’a beaucoup vu passer sur instagram cette année et c’est tant mieux ! Larry Tremblay réimagine la vie du peintre Francis Bacon et surtout sa relation avec George Dyer. C’est beau, c’est violent, c’est cru, c’est poétique : c’est génial ! Un tour de force qu’il faut lire !

Baba Yaga a pondu un œuf (Christian Bourgois) est peut-être mon roman préféré de l’année ! Découpé en trois parties qui se répondent, le roman de Dubravka Ugrešić est loufoque et épatant (la construction est géniale). En s’inspirant du conte slave de Baba Yaga, l’autrice croate nous fait réfléchir à la vieillesse des femmes et ça fait un bien fou de rire avec et de s’identifier enfin à des vieilles en littérature.

Le fils de l’homme (Gallimard) : la valeur sûre. En ouvrant un livre de Jean-Baptiste del Amo, je savais déjà que j’allais être conquis. Son style me touche beaucoup. Dans ce livre sombre à l’atmosphère pesante (c’est un livre sur la violence des pères/maris), l’écriture est pourtant lumineuse (les descriptions sont magnifiques et les dialogues parfaits). Bref, la plus belle plume de 2021 !

Melmoth furieux (La Volte) est le roman what the fuck qui a su me convaincre. Parce que j’ai été emporté dans cette histoire de vengeance contre Disneyland Paris sans vraiment me poser de questions. Parce que l’écriture de Sabrina Calvo est électrique et déjantée. Qu’elle appuie là où ça fait mal et ça finit par nous faire tellement de bien. Une expérience de lecture folle !

La peau est la membrane élastique qui enveloppe l’ensemble du corps (éditions bleu et jaune) est la pépite de l’année. Je ne connaissais pas l’auteur, je ne savais pas à quoi m’attendre, j’ai été subjugué. Bjørn Rasmussen écrit un court roman, très très dérangeant (mais là aussi l’écriture est magnifique), sur les désirs du petit Bjørn. On ne sait pas ce qu’on lit (prend-il ses désirs pour la réalité), mais on sait que c’est d’une beauté inouïe.

Indice des feux (La peuplade) est le meilleur recueil de nouvelles de 2021. Toutes les nouvelles d’Antoine Desjardinds tournent autour de l’idée de fin du monde, de notre rapport au vivant, thèmes d’actualité dont je raffole. Mais surtout, le recueil est très très bien construit : le rythme, les points de vue, l’ordre des nouvelles. C’est un recueil parfait !

Les meilleurs livres de 2021 hors compétition

Non-fiction

J’ai aussi lu pas mal d’essais et de livres de non-fiction en 2021. Voici les trois indispensables que je recommande à tout le monde cette année :

  • Une histoire de genres, Lexie : un livre indispensable pour « comprendre et défendre les transidentités », pour qui veut être un·e meilleur·e allié·e des personnes et des luttes trans. Elle aborde beaucoup de questions, mais ça reste toujours abordable. Bref, c’est LE livre en français sur la question.
  • Apprendre à voir, Estelle Zhong Mengual : comme toujours avec la collection Mondes Sauvages, c’est passionnant. L’essai porte sur la façon dont on voit (ou ne voit pas) la « nature » autour de nous. Sur ce qu’on voit vraiment quand on s’extasie sur un paysage. Sur ce qu’on décide de ne pas voir : le vivant.
  • Je suis une fille sans histoire, Alice Zeniter : un livre très court mais très riche ! L’autrice y revient sur des questions vieilles comme le monde : pourquoi raconte-t-on des histoires ? Qui le fait ? Comment ? Qu’est-ce que ces histoires disent-elles ? Et évidemment, elle s’interroge sur la place des autrices et ce qu’elles en particulier ont à raconter. C’est très intelligent, et drôle, et ça fait beaucoup réfléchir. À glisser sous le sapin de toutes les lectrices (et surtout tous les lecteurs) !

Déjà-vu

Ce sont les livres dont je vous ai déjà parlé l’année dernière (parce que je les ai lus en anglais), mais dont je ne me lasserai jamais de vous parler :

  • Un bref instant de splendeur, Ocean Vuong : une écriture splendide, une histoire touchante, pour moi Ocean Vuong est déjà un auteur culte. Ce livre se présente comme une longue lettre écrite à sa mère, qu’elle ne pourra pas lire, car elle ne lit pas en anglais. Il y parle de la difficulté d’être un jeune gay d’origine vietnamienne aux États-Unis, sur le poids du passé et de la guerre sur les familles migrantes.
  • Dans la maison rêvée, Carmen Maria Machado : un des meilleurs livres que j’ai lu de ma vie ! Elle aussi est déjà devenue l’une de mes autrices préférées. C’est le livre à la construction la plus dingue (elle joue avec les codes littéraires, des chapitres écrits sur le registre de l’horreur en suivent d’autres en mode Choose your own adventure) et au message si important : elle y parle des violences au sein des couples LGBTQI à travers sa propre expérience avec « la femme de la maison rêvée ».

6 Commentaires

  1. Fabienne Effe 14 / 12 / 2021

    Merci, Florian, pour cette sélection 2021. Des livres dont je n’ai jamais entendu parler… Donc, une sélection très intéressante !

    • Florian 15 / 12 / 2021 — Le Dévorateur

      Merci Fabienne. Je suis content que la liste puisse être utile. Surtout ne pas hésiter à venir me faire un retour après avoir lu un de ces livres !

  2. Vélika Simonovski 17 / 12 / 2021

    Bonjour Florian
    Merci pour cette sélection
    j avais oublié que je m étais un jour inscrite à ta newsletter
    Je ne lis pas forcément les nouveautés mais plutôt des « valeurs  » sûres
    plébicitées depuis de nombreuses années par bcq de lecteurs
    Comme suggéré dans ton mail, voici un top 5 de mes incontournables:
    Dis moi si tu as le même avis au cas où tu les aurais déjà lus :
    1) Portnoy et son complexe
    2) Mon chien Stupide
    3) Les naufragés de l autocar
    4) Souvenirs d un pas grand chose
    5) Rue des maléfices
    6) Au tribunal de mon père
    7) Je François Villon
    8) Tout nu
    9) Ma part de Gaulois
    10) Le livre de Joe
    11) La pissotière
    12) Le petit arpent du Bon Dieu
    7) Compartiment pour dames

    • Florian 19 / 12 / 2021 — Le Dévorateur

      Je crois bien n’avoir eu aucune livre de cette liste (ce qui est assez fou quand même !). Mais par contre j’avais déjà noté certains, je vais aller me renseigner sur les autres. Merci !

  3. Lune Depassage 22 / 01 / 2022

    Hello Florian,
    Je ne sais pas où le faire (je suis en pause Instagram…) mais je tenais à te remercier vivement pour un récent conseil que tu m’as donné. J’ai commandé, lu et adoré Parce que l’oiseau de Fabienne Raphoz, c’est vraiment plus ma came que l’autre livre dont je parlais sur IG et sur lequel je bloquais. J’ai vraiment accroché à ses carnets d’observations et ses partages de lectures de recherches ornito, avec une écriture qui me parle et des réflexions sensibles. Donc, merci beaucoup !

    • Florian 24 / 01 / 2022 — Le Dévorateur

      Oh que ça me fait plaisir de lire ça ! N’hésite pas alors à regarder le reste du catalogue de la collection Biophilia aux éditions Corti parce qu’il y a d’autres pépites du même ordre 😉

Laisser un commentaire