Regarde les lumières mon amour, Annie Ernaux

Dans Regarde les lumières on amour, Annie Ernaux décide d'écrire sur un lieu très visité mais très peu représenté dans les livres : les supermarchés. Elle mélange ses souvenirs, ce qu'elle voit dans le centre commercial où elle fait ses courses, et ses réflexions dans un court livre, beau et intelligent.

Pourquoi lire Regarde les lumières mon amour ?

  • Le livre : un livre différent des autofictions d’Annie Ernaux, qui nous permet de découvrir un côté plus engagé de l’auteure.
  • Le décor : un lieu pour le moins banal pour beaucoup, mais peu traité en littérature. Les centres commerciaux avec l’exemple de l’hypermarché Auchan de Cergy.
  • Le genre : le livre est constitué d’observations de l’auteure faites dans ce supermarché et de ses réflexions sur la place de ces lieux.
  • Le style : on retrouve le style très épuré d’Annie Ernaux, et les remises en questions, la volonté de pousser la réflexion chères à l’auteure.

L’histoire

Il n’y a pas d’histoire proprement dite. Parce que le livre a beau être étiquetté roman dans la version poche, il se rapproche davantage du journal. Annie Ernaux est la narratrice. Elle nous fait part de ses observations et de ses réflexions en se rendant dans l’hypermarché où elle a l’habitude d’aller.

Annie Ernaux critique dans Regarde les lumières mon amour la surconsommation et les inégalités crées par le capitalisme, mais elle nuance ici son propos. L’auteure y parle aussi de son amour pour ces lieux, empreints de souvenirs et de petites histoires, des scènes, qu’elle nous rapporte.

Raconter la vie

Regarde les lumières mon amour a d’abord été édité dans la collection Raconter la vie des Éditions Seuil. Le projet, mené par Pierre Rosanvallon, était de faire parler dans une même collection sociologues, auteur·es, journalistes etc. et de rendre visibles des communautés, des lieux, des métiers… invisibles. J’ai eu du mal à trouver des informations dessus, mais il semble que la collection n’existe plus à l’heure actuelle. Même si plusieurs livres ont été publiés.

LA LITTÉRATURE DANS LES SUPERMARCHÉS

Dans cet ouvrage, Annie Ernaux a choisi de parler des supermarchés. Elle ressent un attachement puissant à ces lieux invisibles. Ils sont fréquentés par une très grande partie de la population française toutes les semaines. Pourtant, on n’en parle jamais. Quand j’ai fait des recherches sur le sujet, j’ai trouvé peu de livres publiés dans lesquelles l’action se déroule dans un supermarché.

Et je comprends l’attachement d’Annie Ernaux. Contrairement à beaucoup de gens, j’aime faire les courses (peut-être aussi parce que je n’ai pas d’enfants et que j’ai les moyens de faire mes courses où je le souhaite). C’est une de ces activités ménagères qui me calme. Pourtant je ne supporte pas les hypermarchés (trop grands, trop lumineux, trop bondés). Mais j’y reste aussi attaché, rien que pour tout le temps que j’y ai passé enfant avec ma mère. PAinsiuis adulte, poussant mon propre caddie.

« Nous choisissons nos objets et nos lieux de mémoire ou plutôt l’air du temps décide de ce dont il vaut la peine qu’on se souvienne. Les écrivains, les artistes, les cinéastes participent de l’élaboration de cette mémoire. Les hypermarchés, fréquentés grosso modo cinquante fois l’an par la majorité des gens depuis une quarantaine d’années en France, commencent seulement à figurer parmi les lieux dignes de représentation. Or, quand je regarde derrière moi, je me rends compte qu’à chaque période de ma vie sont associées des images de grandes surfaces commerciales avec des scènes, des rencontres, des gens. »

Regarde les lumières mon amour, annie Ernaux

Ce que j’en ai pensé

J’ai beaucoup aimé cette lecture ! C’est court et très intéressant. Annie Ernaux partage avec nous des souvenirs et des scènes de la vie quotidienne dans les grandes surfaces. Et surtout elle nous fait part de ses réflexions, de son rapport avec ces lieux. Ça m’a poussé à réfléchir à ma propre relation avec les supermarchés et mes pratiques de consommation.

De plus, je trouve la démarche de l’auteure très importante. Ces lieux font partie de notre quotidien : pourquoi les effaçons-nous de nos histoires ? Il est selon moi très important de ne pas occulter de la littérature ou le cinéma des lieux anonymes sous prétexte qu’ils sont peut-être moins glamours que d’autres. Après tout, comme le dit l’auteure, nombre de couples ont dû se rencontrer dans des supermarchés, des événéments importants de la vie des gens s’y sont passés. Mais pourtant ils sont invisibles.

Regarde les lumières mon amour sur instagram

Où trouver regarde les lumières mon amour d’annie ernaux ?

Il a été publié dans la collection Raconter la vie des éditions Seuil, et en poche chez Folio. Ainsi, vous aurez plus de chance de trouver Regarde les lumières mon amour dans une librairie près de chez vous.

Que lire après ?

Si vous ne les avez pas encore lus, je vous conseille d’autres livres d’Annie Ernaux. Comme La Honte dont je vous ai déjà parlé.

Lire Regarde les lumières mon amour m’a donné envie de lire d’autres livres qui se passent en partie dans des magasins :

  • Au bonheur des dames, Émile Zola
  • Zaï zaï zaï zaï, Fabcaro
  • Konbini, Sayaka Murata

ou de relire Au bonheur des ogres de Daniel Pennac !

Regarde les lumières mon amour, Annie Ernaux est un livre qui se passe à Paris, en France.

Laisser un commentaire